Formation théorique de 1997

Voici la formation théorique (les “règlements” du Canal Famille si on veut) qui étaient en vigeur en 1997. Bien sur, cela ne sert plus à grand chose aujourd’hui, mais c’est intéressant de voir comment la télévision jeunesse a évolué…

  • Notre licence de programmation couvre les 3 à 14 ans.
  • Il y a 4 groupes d’âges: 3-5 ans, 6-9 ans, 9-14 ans, POUR TOUS.
  • Récemment, nous avons taché de vieillir le public de Canal Famille. Nous avons maintenant un créneau horaire pour les plus vieux entre 17h30 et la fermeture. Des émissions s’adressant aux plus vieux s’y retrouvant, les parents sont parfois fâchés de voir que ça n’intéresse plus les tout-petits ou encore que ça leur fait peur (ex.: «Chair de Poule» qui comporte un avertissement). Sachant cela, nous pouvons répondre qu’il y a une part de responsabilité parentale et un contrôle de l’écoute.
  • Pas de sexisme, pas de violence, pas de racisme.
  • Chaque ruban est visionné par un responsable.
  • Les héros et les héroïnes ne font pas usage de la violence.
  • Nous avons 50 heures de programmation qui sont de acquisitions, 160 à 180 sont des productions.
  • Nous présentations 60% de contenu canadien qui correspondent à 200 heures.
  • Le groupe des 2 à 6 ans constituent le 2/3 des cotes d’écoute.
  • La programmation étant ciblée par groupes, nous sommes tout de même dans un créneau FAMILLE !
  • Les reprises sont acceptées par les enfants en bas âge: plus ils voient une émission, plus ils l’aiment. C’est le plaisir de retrouver un produit plusieurs fois. Le rejet des rediffusions est un phénomène adulte.
  • Nous avons aussi un créneau nostalgie avec des séries comme «La soeur volante» ou «Les joyeux naufragés» qui s’adressent à tous.
  • Le contenu éducatif n’est pas le but premier; nous axons notre programmation vers le divertissement intelligent. Nous sommes une télévision complémentaire.
  • Nous faisons très attention à la qualité du français dans nos émissions. Il est plus facile de la contrôler dans les productions mais il est plus difficile d’avoir du contrôle au niveau des personnages car le langage est davantage connecté sur les jeunes employant ainsi un vocabulaire de jeunes (ex.: «Radio-Enfer»…!).
  • Il y a des études de marché et des démarches de recherche, qui sont faites pour chaque production originales. Nous nous impliquons dans les projets.
  • Actuellement, il y a déjà beaucoup d’émissions de marionnettes aux autres stations pour les 3-5 ans. De plus l’arrivée de Télétoon en septembre nous oblige à avoir plus d’émissions dites «Live-action» pour cette catégorie d’âge (ex.: «Pin-Pon»).
  • Etant clients, nous décidons.
  • Nous achetons les droits pour 5 ans. Pour les acquisitions: 2 ans exclusifs, 3 ans non-exclusifs (ex.: «Les débrouillards»).
  • Nous avons 43% de dessins animés dans notre programmation.

2013 - Coffre aux Trésors